Vous souhaitez déployer la communication internationale de votre marque et pourquoi pas développer votre activité sur les marchés extérieurs ? Vous êtes au bon endroit, dans cet article, nous allons aborder les points essentiels à respecter pour communiquer de façon efficace.

Avec l’essor de la mondialisation, de nombreuses entreprises souhaitent mettre en place leur développement à l’international, mais pour cela il est primordial de définir sa communication internationale avec un marché cible adapté.

1. Quelle démarche choisir pour sa communication internationale ?

Tout d’abord, il faut savoir que la communication internationale utilise les même pratiques que pour le marché intérieur, seulement il est nécessaire de prendre en compte les dimensions culturelles pour transmettre un message adapté à sa cible. Il existe plusieurs types de structures :

  • La centralisation : la même méthode de marketing est définie par le siège et appliquée partout. Cette stratégie a une grande productivité mais la popularité de la marque chute au niveau local.
  • La décentralisation : la politique marketing est adaptée localement ce qui implique une certaine personnalisation. Afin que l’identité de la marque ne se perde pas trop, le siège veille à maintenir une cohérence.
  • Think global, act local : la stratégie marketing est mise en place de manière globale et des adaptions locales sont praticables. Tout réside dans l’équilibre entre les deux actions.

2. Quelles sont les étapes d’une stratégie de communication ?

La démarche pour mettre en place uns stratégie de communication s’articule en 5 étapes:

  1. Définir clairement les objectifs de communication
  2. Désigner les cibles
  3. Choisir son positionnement
  4. Choisir les moyens et canaux de communication (publicité, Publicité sur Lieu de Vente, sponsoring, TV, digital…)
  5. Lancement de la campagne

3. Les différentes formes de traduction

Pour mettre en place sa communication internationale il est indispensable de penser à la traduction de ses messages en la langue du pays d’export. Les différences sont linguistiques certes, mais aussi culturelles. Chaque pays disposant de ses propre valeurs, moeurs et codes culturels, il est important d’adapter votre message par rapport à ces aspects. Il faut donc penser à la traduction de ses documents comme les brochures commerciales mais surtout le site web, carte de visite de votre marque. Pour cela il existe deux méthodologies de traduction utilisées lors de l’internationalisation d’une entreprise, la localisation et la transcréation. Voyons ces deux modèles en détail :

  1. La localisation est un processus visant à modifier le contenu des produits et/ou services selon les différences culturelles entre les marchés. Le but est d’adapter des pages Web, sites marchands ou applications mobiles afin d’aboutir à un message équivalent à celui dans la langue locale tout en restant conforme à l’original. Il est nécessaire que le traducteur soit un locuteur natif qui possède une bonne connaissance du marché à pénétrer. L’utilisation de cette méthode s’applique notamment entre les langues des pays ayant une forte distinction culturelle.
  2. La transcréation ne se limite pas à la traduction littérale des mots mais les retranscrit dans la langue étrangère avec pour objectif de susciter les mêmes émotions pour les nouveaux potentiels clients. Dans ce processus, il y a une dimension créative qui permet de s’éloigner du texte originel. Amené à prendre des décisions créatives importantes, le traducteur doit connaître l’entreprise et le produit.

Finalement, vous avez donc toutes les clés en main pour établir votre communication internationale et ainsi imposer votre marque sur les marchés étrangers.

Sachez que notre équipe est là pour vous accompagner dans vos démarches aussi bien en France qu’en Espagne ou Amérique Latine, n’hésitez pas à nous contacter pour obtenir un devis gratuit ! https://lebuzzmkt.com/contactez-nous/

 

Auteur: Gabrielle Gerber